Planif 49

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Informations LA CONTRACEPTION (sauf pilule)
This site

LA CONTRACEPTION (sauf pilule) - L'implant

Index de l'article
LA CONTRACEPTION (sauf pilule)
Histoire de la contraception
La pilule
L'implant
Le stérilet
Le patch
L'anneau vaginal
Les spermicides
Les injections hormonales
Le préservatif masculin
Le préservatif féminin
Le diaphragme
La cape cervicale
Le retrait
Le calcul de dates
Le calcul de température
La méthode Billings
L'allaitement
Les bandelettes urinaires
Et l'avenir ?
Comment choisir sa contraception ?
La contraception d'urgence
Toutes les pages
L'IMPLANT (NEXPLANON) (vidéo de pose)

Qu’est-ce que l’implant ?
Il s’agit d’un bâtonnet souple, de la taille d’une petite allumette, que le médecin pose très superficiellement au niveau du bras.

Comment agit-il ?
Il s’agit d’une contraception hormonale.

Le bâtonnet contient de la progestérone qui diffuse dans le corps et va bloquer l’ ovulation, pendant 3 ans maximum, 2 ans chez les femmes obèses (suivant critères médicaux Indice de Masse Corporelle (taille/poids²) supérieur à 30).

A quel moment l’implant peut-il être posé ?
L’implant est posé par un médecin après une anesthésie locale de la peau :
- Entre le 1er et le 5ème jour du cycle (1er jour du cycle = 1er jour des règles) chez une femme n’ayant pas de contraception hormonale préalable ;
- Dans la semaine suivant le dernier comprimé actif, chez une femme ayant une contraception oestroprogestative.
- Il peut aussi être posé au décours d’une I.V.G. ou d’un accouchement.

Est-ce que la pose est douloureuse ? (vidéo de pose)
Non, car on effectue une anesthésie de la peau avant la pose : soit avec une crème anesthésique, soit une piqûre.

Est-ce que c’est une contraception efficace ?
Oui. C’est même le meilleur moyen de contraception existant actuellement.
Il est efficace immédiatement si on le pose au bon moment par rapport aux règles.

Est-ce qu’il y a des contre-indications ?
Elles sont exceptionnelles car l’implant ne contient pas d’oestrogènes, contrairement à la plupart des pilules. Une femme diabétique ou présentant un taux élevé de cholestérol peut se faire poser un implant.

Quels sont les effets secondaires de l’implant ?
Le principal effet de l’implant est une perturbation des cycles utérins. En effet, la délivrance d’hormones n’est pas cyclique comme avec la pilule oestroprogestative et une seule hormone est libérée, la progestérone, qui va empêcher totalement ou partiellement le développement de la muqueuse utérine.

Chaque femme va réagir à « sa façon » à l’implant : certaines n’ont plus de règles, d’autres ont des saignements espacés plus ou moins abondants, certaines des saignements rapprochés parfois abondant pouvant nécessiter un traitement.

Plus rarement, l’implant a été responsable d’une prise de poids ou d’acné.

Mais si je n’ai pas de règles, je vais avoir peur d’être enceinte ?
Il n’y a aucune raison car l’implant est toujours extrêmement efficace. Si vous êtes vraiment angoissée, vous pouvez faire un test de grossesse urinaire.

La diminution ou l’arrêt des règles peuvent être un bénéfice, évitant la fatigue, l’ anémie et des douleurs parfois fort désagréables…

L’absence de règles témoigne seulement du fait que la muqueuse utérine est toute fine, mais rassurez-vous, elle repoussera très vite dès le retrait de l’implant, et vous retrouverez rapidement vos cycles habituels.

Et pour le retirer ?
Le retrait de l’implant peut être effectué à tout moment (3 ans maximum après la pose).
Pour retirer l’implant, le médecin pratique une petite incision de la peau après avoir pratiqué une anesthésie locale (comme pour la pose).
Le jour du retrait, un nouvel implant peut être posé au même endroit.

Et si je souhaite une grossesse ?
Il suffit de le retirer et vous pourrez être enceinte très rapidement.

On m’a dit que l’implant peut faire grossir, donner des boutons ?
Cela peut arriver mais reste très rare. Dans ce cas, si c’est votre choix, l’implant peut être retiré n’importe quand.

J’ai entendu parler des femmes qui saignent beaucoup avec l’implant ?
Cela peut arriver, mais c’est peu fréquent. Dans ce cas, il faut en parler au médecin qui peut proposer des traitements sur de courtes périodes. Si cela ne marche pas, il sera retiré.

Quelle est la surveillance conseillée avec l’implant ?
Une consultation médicale quelques mois après la pose pour faire le point, puis une fois par an environ. (Surveillance gynécologique habituelle).

Combien coûte-t-il ?
Son coût est d’environ 106 €. Il est remboursé par les Caisse d’assurance maladie ou la CMU pour 65 %, le reste par les mutuelles ou la CMU complémentaire.